Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Ask your questions, show your results

Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Postby JP Nougayrede » Sun Jun 18, 2017 2:59 pm

Bonjour,

Observation pour le fun de M82, avec un Alpy sur un T200, en ville.

Image

Image

Image

Image

Il y a aussi les deux raies du [NII] et du [SII].

La mesure de la position de quelques raies bien distinctes, corrigé pour la vitesse héliocentrique :

Image

On voit que si on prend les mesures des raies de l'hydrogène, azote et soufre, on a un résultat cohérent avec une vitesse de récession de 180 km/s. La mesure est correcte (la mesure pro dans Simbad est donnée à 219 km/s)

Détail rigolo, la raie en absorption du sodium n'est pas mesuré à la même vitesse que les autres... ce qui indique qu'elle ne se forme pas dans la même région que les autres raies. La raie est en fait complexe, formée dans des nuages de matière interstellaire, dans notre propre galaxie ainsi que dans M82 (source : https://arxiv.org/pdf/1506.00938.pdf)

Bon ciel,
Jean-Philippe
JP Nougayrede
 
Posts: 65
Joined: Tue Oct 20, 2015 8:33 pm

Re: Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Postby Daniel Dejean » Thu Jun 22, 2017 5:52 am

Bonjour Jean-Philippe,
Pour le fun... Tu as bien raison, mais j'ai parfois un peu de mal à expliquer autour de moi le plaisir que je prend à faire passer une étoile dans le trou d'une aiguille... :-)
Pour en revenir à tes mesures et calculs je les trouve très intéressant car cette exemple illustre bien la fin du paragraphe 3.3 du "Guide pratique" de François Cochard. Il estime (à la louche...) que l'erreur relative de mesure en basse résolution est de l'ordre de 1A (environ 1/10 pixel) soit 50km/s. Si donc tu écris ton résultat sous la forme V=180 +/-50 , ton intervalle d'estimation inclut bien la valeur de Simbad. Traduit en z cela veut dire, qu'avec notre bon vieux Alpy, on peut faire des mesures significatives (10% d'erreur au plus) sur des galaxies dont le z est de l'ordre de 0,001. Il y a pas mal de candidates.... Mais, cerise sur le gâteau, François Cochard indique aussi qu'une estimation par corrélation croisée devrait pouvoir diminuer encore le niveau d'erreur par un facteur 10 ! Je crois me souvenir que tu as aussi utilisé cette méthode, qu'en penses-tu ?
Bon ciel toulousain à toi,
Daniel
Daniel Dejean
 
Posts: 28
Joined: Sun Sep 18, 2016 7:20 am

Re: Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Postby Francois Teyssier » Thu Jun 22, 2017 4:42 pm

David Boyd's work on cross correlation : 5 km/s

https://vimeo.com/136513972
from
http://www.shelyak.com/dossier.php?id_dossier=36

François
Francois Teyssier
 
Posts: 949
Joined: Fri Sep 23, 2011 1:01 pm
Location: Rouen

Re: Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Postby Daniel Dejean » Fri Jun 23, 2017 6:07 am

Many thanks François to point out that impressive study. Excellent to learn a method to work with well identified error level.
Do you know if a such systematic evaluation has been done with an Alpy ? Could we expect to reach +/- 10 km/s incertitude level in that case ?
Cheers,
Daniel
Daniel Dejean
 
Posts: 28
Joined: Sun Sep 18, 2016 7:20 am

Re: Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Postby Olivier GARDE » Fri Jun 23, 2017 6:56 am

Daniel Dejean wrote:Many thanks François to point out that impressive study. Excellent to learn a method to work with well identified error level.
Do you know if a such systematic evaluation has been done with an Alpy ? Could we expect to reach +/- 10 km/s incertitude level in that case ?
Cheers,
Daniel


The incertitude of this method is very dependant of the SNR of the spectrum and the spectral type of the star.
LHIRES III #5, LISA, e-Shel, C14, RC400 Astrosib, AP1600
http://o.garde.free.fr/astro/Spectro1/Bienvenue.html
Olivier GARDE
 
Posts: 561
Joined: Thu Sep 29, 2011 6:35 am
Location: Rhône Alpes FRANCE

Re: Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Postby JP Nougayrede » Sun Jun 25, 2017 8:37 pm

Merci à vous pour vos messages.
La précision des mesures de David Boyd avec Lisa sont impressionnantes.
Daniel, effectivement la CCF est très puissante pour déterminer une vitesse radiale, par exemple sur M66 au T60 : viewtopic.php?f=10&t=1420
Ce n'est toujours pas clair pour moi comment calculer, si possible, l'erreur de la mesure dans ce cas.
Bon ciel,
Jean-Philippe
JP Nougayrede
 
Posts: 65
Joined: Tue Oct 20, 2015 8:33 pm

Re: Starburst galaxy M82, Alpy & T200

Postby Olivier GARDE » Mon Jun 26, 2017 8:44 am

Jean-Philippe wrote:Ce n'est toujours pas clair pour moi comment calculer, si possible, l'erreur de la mesure dans ce cas.
Bon ciel,
Jean-Philippe


Pas simple de répondre à cette question car comme dit plus haut, cela dépend de pas mal de facteur :
- Le SNR du spectre, plus le spectre sera bruité, plus la mesure sera incertaine, donc il faut poser longtemps et avoir au minimum un snr de 100
- La précision de l'étalonnage en longueur d'onde du spectre
- Le nombre de raies du spectre qui sont utilisées pour la CCF, là c'est important de bien sélectionner ces raies (ne pas prendre par exemple la partie du spectre vers H alpha contenant les raies téluriques qui vont fausser la mesure ou encore des raies blendées qui vont également induire des erreurs. Donc selon le type d'étoile ou n'aura pas la même incertitude (une étoile de type B n'aura que les raies de Balmer pour la CCF alors qu'une étoile de type F ou G en aura bien plus, mais certaines dans ce dernier cas seront blendées).

Il y a un article qui détaille tout le process de CCF et les incertitudes qui vont avec sur :
http://sf2a.eu/goutelas/2005/chap02-bouchy.pdf
LHIRES III #5, LISA, e-Shel, C14, RC400 Astrosib, AP1600
http://o.garde.free.fr/astro/Spectro1/Bienvenue.html
Olivier GARDE
 
Posts: 561
Joined: Thu Sep 29, 2011 6:35 am
Location: Rhône Alpes FRANCE


Return to Beginners corner

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest

x