Alpy600 et ouverture du télescope

Design, construction, tuning of spectroscopes
Information and discussion about softwares (telescope remote, autoguiding, acquisition, spectral processing ...)

Alpy600 et ouverture du télescope

Postby Christian Buil » Wed Jun 06, 2018 6:34 pm

In this small note, I confirm that it is perfectly possible to use the Alpy600 spectrograph coupled to a f/4 telescope without significant damage, and also a f/3.5 telescope. The optical aberration increase is marginal if you use a 23 microns slit width or upper. I note that there are some advantages to using a f/4 Newton telescope compared to f/5 telescope for example (less sensitivity to seeing, more efficient guiding operation, lower weight ...).


J'ai eu l'occasion de faire un commentaire sur un autre forum (astrosurf) concernant l'usage du spectrographe Alpy600 avec un télescope très ouvert, f/4, ou même f/3,5. J'ai profité de la question pour refaire du "ray-tracing" dans la configuration Alpy600 pour bien montrer comment se présente les choses :

Image

Si on est bien attentif, on constate que le faisceau à f/4 passe sans encombre dans l'instrument. Je confirme que Alpy600 est calculé, et de fait utilisable, jusqu'à cette ouverture. Noter que le domaine spectral simulé va ici de 0,38 micron (les rayons qui tombent dans la partie supérieur) à 0,70 micron (les rayons qui interceptent le détecteur dans le partie inférieure). 

La nouveauté est le test d'un couplage à un télescope ouvert à f/3,5. A présent, il y a une légère occultation du faisceau (dans le bleu) par la seconde face du GRISM (l'élément dispersif). Mais on demeure dans le marginal pour ce qui concerne le vignetage. Pour mieux quantifier les choses, la figure suivante montre la distribution des rayons sur la face optique critique, la seconde du GRISM :

Image

Le cercle rouge est le contour physique du GRISM, le cercle bleu est le diamètre libre compte tenu de la présence d'un épaulement qui permet de tenir l'élément optique. A f/4 on tangente le bord mécanique. A F/3.5 il y a une perte (qui concerne surtout le bleu extrême), mais je l'évalue sur le flux total à moins de 5%, ce qui est complètement marginal. Je valide sur ce point le montage du Alpy600 sur un télescope f/3.5 si on possède ce type de télescope, pas de soucis (le T60 du Pic du Midi par exemple).

La perte de finesse du spectre car l'optique est plus sollicitée avec un faisceau très ouvert est le risque. Cependant, là encore on ne s'en apercevra vraiment que si on utilise une fente très étroite, 14 microns (oui, j'emploie parfois cette largeur !), voire 23 microns. Au dessus, 35 microns et en allant vers 50 microns, c'est en fait la fente qui limite la résolution et pas l'optique du spectrographe. Donc dans l'absolu, le spectre est potentiellement moins fin à f/4 ou f/3,5 qu'à f/5, mais en pratique, à moins de chercher une résolution vraiment ultime, avec une fente plus étroite que 23 microns, je pense qu'il n'y a pas de détérioration notable.

L'emploi d'une configuration à f/3,5 ou f/4 par rapport à f/5 a quelques vertues par ailleurs : une moindre sensibilité au seeing à fente de largeur égale puisque la focale est plus courte, un guidage plus simple, une luminosité supérieure sur des objets étendus. Il faut bien sur jouer finement sur la focalisation, c'est clair. Il faut mettre le paquet sur un focuser de haute qualité et motorisé.

A tout prendre, j'ai l'intuition qu'un Newton f/4 est plus satisfaisant qu'un f/5 avec ce spectrographe. Le premier tube est par ailleurs plus compact et léger, ce qui ajoute du confort, et au final de la performance (moindre sensibilité au vent). Je m'oriente du reste dans cette direction en me procurant actuellement un Newton 250 f/4. C'est aussi tout bon lorsqu'on emploie une fibre optique (spectrographe eShel par exemple).

Christian B.
Christian Buil
 
Posts: 1160
Joined: Mon Sep 26, 2011 6:59 pm

Re: Alpy600 et ouverture du télescope

Postby Michel Verlinden » Thu Jun 07, 2018 1:03 pm

Merci Christian de cette nouvelle expertise scientifique.
Le tirage du Newton T60 est trop court pour utiliser l'Alpy 600 avec le module de calibration dédié, au Pic un aplanisseur de champ (paracorr par exemple) a été utilisé avec succès. Le rapport d'ouverture effectif est 1.15 fois plus grand (environ) avec le paracorr. Il serait intéressant d'étudier l'influence de cette optique sur la qualité des spectres.
Michel Verlinden
 
Posts: 103
Joined: Tue Aug 16, 2016 12:11 am

Re: Alpy600 et ouverture du télescope

Postby Peter Somogyi » Thu Jun 07, 2018 7:20 pm

Hello Christian,

I'm using the f/4 approach from the very beginning.
Few years ago switched from 250/1000 (carbon) to 300/1200 (Skywatcher steel PhotoNewton), both have the same "LinearPower" focuser (as shipped).
Good thing is, eq6 (modded) goes well with the 300/1200 (modified the scope attacher, to sit it lower and accept by eq6), definitely a step forward by capacity.

"... Il faut mettre le paquet sur un focuser de haute qualité et motorisé."

Motorised focuser never came to my mind (either introduce flextures, or the need for a heavier focuser - worse guiding, hitting the eq6 limit), I'd think of it more as a convenience option.

Besides weight + guideability, such a large scope (= maxed for faint object) is not easy to maintain physically (main mirror to wash - quarter year, sec.mirror is enough to collimate at least - per 2-3 obs. session), the f/5 version would be out of my handling capabilities.

I will be curious how you get along with a 250/1000 newton, hope you can exploit its wide spectral range and surprise us with some new developments...

Peter
Peter Somogyi
 
Posts: 350
Joined: Sun Jul 13, 2014 8:56 am


Return to Spectroscopes and Softwares

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests

x